CADRE 21 – Développement professionnel des enseignants avec des badges numériques

Au Québec, l’organisme CADRE 21 (Centre d’animation, de développement et de recherche en éducation pour le 21e siècle) développe des services en développement professionnel. Jacques Cool, expert reconnu en innovation pédagogique, est le directeur du centre. Lancé en janvier 2016, cette plateforme de formation continue possède un système de badges numériques qui permet d’accompagner et de reconnaître l’acquisition de connaissances et le développement de compétences des enseignants.

Le système de badges est BadgeFactor, une extension basé sur la plateforme WordPress (un fork de BadgeOS) et plusieurs autres extensions (commerce électronique, formulaires, communauté, profil avancé, etc.). Ce choix technologique a été fait parce que WordPress offre de la simplicité et de la robustesse, possède une communauté importante de programmeurs et d’utilisateurs, permet de créer à faible coût des sites Web informatifs et promotionnels. L’extension BadgeOS était grandement avancée mais nous avons du développer des aspects manquants au niveau technologique.

Actuellement, sur la plateforme de CADRE21, il y a 3 familles de compétences, soient : les compétences TIC, les stratégies pédagogiques et la gestion de classe. Ces compétences ont été sélectionnées parmi un référentiel de compétences développé par un groupe de travail en amont du projet.

Il y a 4 niveaux de badges disponibles (Explorateur, Architecte, Virtuose, Innovateur) afin d’accompagner efficacement la progression du développement professionnel des enseignants.

Exemple d’un profil de membre avec le portfolio de badges numériques :

Exemple d’un badge numérique octroyé :

Voici la liste des formations disponibles :

  • Écriture collaborative
    Avec l’avancement rapide des connaissances et des technologies, il est de plus en plus commun de devoir travailler au sein d’une équipe où chaque membre apporte une expertise complémentaire au groupe. Dans ce contexte, l’écriture n’est plus un acte individuel. Apprendre à écrire ensemble dans différents environnements numériques devient donc une compétence essentielle.
    Experts de contenus : CADRE21
  • Réseaux sociaux
    Les réseaux sociaux occupent une place centrale dans les activités quotidiennes de la plupart des gens de ce monde. En éducation, les avantages d’une saine exploitation pédagogique des réseaux sociaux se confirment ; que ce soit pour profiter d’un réseau d’apprentissage professionnel (RPA) en ligne pour améliorer ses pratiques pédagogiques, ou encore pour exploiter les mêmes réseaux que ses élèves pour mieux comprendre et se faire comprendre… Les questions entourant l’identité numérique, la nétiquette, le jugement et le discernement, les frontières entre la vie privée et la vie publique, etc. doivent être abordées ; les retombées positives sur l’apprentissage peuvent alors être grandes.
    Experte de contenus : Manon Rollin
  • Classe inversée
    « Enseigner c’est répéter. » Une phrase entendue si souvent… Combien de fois les enseignants doivent-ils répéter le même contenu à des classes différentes, pour des élèves absents, qui n’ont pas suivi les explications ou qui n’ont pas compris du premier coup et qui se retrouvent seuls à la maison à faire des devoirs sur des notions pas toujours bien acquises ? Comment les enseignants pourraient-ils exploiter tout ce temps si les répétitions n’étaient plus aussi nécessaires ? C’est principalement cette problématique qui a mené à l’élaboration de la classe inversée, une approche qui fait de plus en plus d’adeptes.
    Experts de contenus : CADRE21 et Annick Arsenault Carter
  • Pensée design
    « Avec la pensée design, au lieu de se demander comment résoudre un problème, on sedemande pourquoi on a ce problème. Rien que ce changement d’approche suffit à trouver des idées neuves. » La pensée design est une méthode de résolution de problème qui se veut une synthèse entre la pensée analytique et la pensée intuitive. Employée comme stratégie pédagogique, la pensée design est une alternative intéressante pour l’éducateur qui cherche à guider ses apprenants dans une démarche claire et sécurisante (chronologique, concrète, convergente), permettant ainsi de dépasser les idées reçues pour faire place à l’innovation (la créativité, la divergence).
    Expertes de contenus : Isabelle Sénécal et Marilou Bourassa
  • Différenciation pédagogique
    Les jeunes sont tous différents; au quotidien, le personnel éducatif vise à maximiser leur chance de s’épanouir à l’école. Comme pédagogue averti, l’enseignant cherche à offrir un enseignement qui puisse permettre à chaque élève d’être motivé pour ses études; c’est une quête constante de moyens et de stratégies qui permettront à chaque élève d’atteindre son plein potentiel. La différenciation pédagogique est une approche qui en combine plusieurs et qui permet d’atteindre ces objectifs.
    Expertes de contenus : Mélanie Bourgault et Marie-Andrée Croteau
  • Ludification
    En ludification (gamification), l’élève entreprend une quête : il doit résoudre les problèmes et surmonter les défis qui ont été placés sur sa route. C’est l’enseignant qui scénarise les tâches (défis) à accomplir, à caractère ludique, ainsi que le déroulement et la progression du jeu. La stratégie pédagogique de la ludification recourt aux dynamiques des jeux pour aider les enseignants à planifier et à scénariser leurs activités d’apprentissage. La ludification donne du sens aux apprentissages et permet d’enrichir culturellement un cours.
    Expert de contenus : Jean Desjardins
  • Gestion de classe
    La gestion de classe constitue une part importante des pratiques enseignantes et elle pose plusieurs défis aux enseignants, peu importe leur expérience, la matière enseignée ou le niveau scolaire de leurs élèves. De nombreux enjeux contemporains rendent la gestion de classe plus complexe : la composition des groupes, les problématiques vécues par les élèves, les attentes des parents à l’endroit des élèves et des enseignants, l’introduction des technologies dans les classes, etc. Ainsi, tout enseignant se doit d’ajuster ses interventions de gestion de classe à chaque année et à chacun de ses groupes.
    Expertes de contenus : Céline Twigg et Nathalie Marceau

Pour fêter sa première année d’existence, ils ont créé une infographie avec quelques statistiques.

  • 7 formations avec 4 niveaux de badges numériques
  • Près de 500 enseignants inscrits sur la plateforme

 

4 Commentaires

  1. Pingback: Deux ans d’exploration et de développement des badges numériques – Geoffroi Garon-Épaule, M.A., Doctorant Entrepreneur et chercheur

  2. Merci pour cette synthèse, Geoffroi.
    Le référentiel qui soutient notre système de reconnaissance de nouvelles compétences professionnelles/pédagogiques au CADRE21 permet à tout enseignant de s’engager dans une démarche active ET réflexive; de son exploration nouvelle sur un sujet actuel (ex. écriture collaborative, organisateurs graphiques [nouveau sujet en ligne], pensée design, ludification, etc.) SELON SA DISPONIBILITÉ ET NIVEAU D’ENGAGEMENT. Pas d’horaires, ni de présentiel, tout se fait en ligne, on « butine » librement dans les dimensions du sujet et liens proposés (avec intentions de lecture/visionnement présentées) et, quand on se sent d’attaque, on soumet sa demande de badge avec comme dossier en appui sa réflexion et tout artéfact (bilet, vidéo, page web, etc.) pour appuyer sa demande.
    L’évaluation de chaque demande est faite par des éducateurs chevronnés qui s’engagent à fournir une rétroaction aidante au postulant, tout comme un enseignant le ferait avec ses élèves qui lui soumet un projet…

    Deux autre points à noter :
    – une personne déjà engagée dans un sujet peut choisir comme point d’entrée un niveau supérieur et « challenger » pour le badge de ce niveau, preuve à l’appui;
    – l’offre de formation va s’agrandir au cours des prochains mois. Prochains sujets : Programmation créative (collaboration spéciale avec Margarida Romero U.Laval et son équipe); Création vidéo (par l’enseignant et par les élèves); Rétroaction aux apprenants… qui suit les travaux de Hattie sait à quel point ce facteur a une influence majeure sur la qualité des apprentissages…

    Les enseignants francophones et francophiles disposent d’un « lieu » de formation continue qui contribue à la valorisation de leurs pratiques innovantes et à la reconnaissance professionnelle de celles-ci.

  3. Merci à toi Jacques et à votre équipe. Vous avez été pionnier dans l’utilisation des badges numériques au Québec et dans la francophonie. Le mouvement d’appropriation et d’utilisation des badges numériques devrait s’accélérer avec l’arrivé du monde collégial cette année.

  4. Pingback: La reconnaissance professionnelle par badges numériques – Cadre21

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*